top of page

Oxymore

Si un jour je comprends ton esprit Homérique

L'onirique couleur de ton monde détonnant

La résilience au corps je vaincrais la détresse

Je me ferai déesse pour chasser la défiance


Que faut-il que j'invente pour que tu me console ?

Que faut-il que j'ondule pour troubler ta boussole ?

Désorientée d'un monde en constante tempête

Je veux faire une science de notre allégresse


Je suis ton oxymore et j'assume mes travers

Ta patience arrogante troublera mes colères

Je serai défaillante pour que tu me recrée

Vibrer dans cette ambiance langoureuse et sucrée


Encore un jour de plus dans cette résonance

Faire sonner notre accord pour contraindre l'hiver

De notre crépuscule je chéri l'indolence

Si parfois tu paniques ne regardes pas hier


Je suis ton oxymore et j'assume mes travers

Si je t'obsède parfois par mes plaintes séculaires

Je sais aussi t'étreindre de toute ma dilection

Et jouer de ta corde pour ma rédemption


La résilience au corps je vaincrais la détresse

Je me ferai déesse pour chasser la défiance

Je suis ton oxymore et j'assume mes travers

Ta patience arrogante troublera mes colères


Je suis ton oxymore et j'assume mes travers

Je suis ton oxymore et j’assume … mes colères


Carole Framezelle - Tous droits réservés




Comments


bottom of page